Sénégal : Les tensions politiques plombent l’activité économique

En juin 2023, l’économie sénégalaise a connu une forte décélération, mesurée par l’Indice Général d’Activité (IGA), enregistrant une contraction de 1,5% en glissement annuel. Ce revirement brusque survient après une expansion notable de 8,7% le mois précédent, conformément aux données officielles.

Cette sous-performance, principalement observée dans le secteur primaire et dans les revenus issus des taxes sur les biens et services, pourrait être attribuée aux tensions socio-politiques prévalant pendant cette période, lesquelles ont entravé le bon déroulement des activités économiques.

En effet, le secteur primaire ainsi que les recettes générées par les taxes sur les biens et services ont enregistré des baisses marquées, chutant respectivement de 11%, comparativement à une croissance de 8% et 12,6% le mois précédent. Les performances des secteurs secondaire et tertiaire ont également périclité pour se fixer à -0,4% et 1,2% sur la même période, en contraste avec la progression de 11,3% et 6,3% observée le mois précédent.

Plus spécifiquement, une diminution significative des activités de pêche (-18%) et d’élevage (-8%) a été relevée dans le secteur primaire. La baisse du secteur secondaire peut être expliquée en grande partie par la contraction des activités liées à la fabrication de produits agro-alimentaires (-6,6%).

En ce qui concerne le secteur tertiaire, le manque de dynamisme est attribué à l’orientation défavorable du commerce (-1,2%), à la sous-performance du sous-secteur de l’hôtellerie et de la restauration (-27,7%), ainsi qu’aux replis observés dans les domaines de l’information et de la communication (-2,5%), ainsi que des activités artistiques et culturelles (-14,5%).

Dr Ange Ponou