Sénégal : plusieurs opposants au régime arrêtés

Le climat politique au Sénégal a été agité récemment avec l’arrestation de plusieurs responsables du parti ex-Pastef, parmi lesquels figure un ancien capitaine de la gendarmerie. Cette information a été relayée par El Malick Ndiaye, responsable de la communication de Pastef, sur sa page Facebook.

Les personnes arrêtées incluent les députés Abass Fall, GUY Marius SAGNA, Cheikh Aliou Bèye, ainsi que l’ex-capitaine de la gendarmerie Seydina Oumar Touré. Cette série d’arrestations a suscité des réactions et des inquiétudes quant à l’état de la démocratie au Sénégal, avec certains observateurs qualifiant cet événement de signe alarmant de dérive vers la dictature.

Le hashtag #FreeSenegal a été largement utilisé sur les réseaux sociaux pour exprimer la solidarité avec les personnes arrêtées et pour appeler à leur libération. Cette situation soulève également des questions sur les libertés civiles et politiques dans le pays, ainsi que sur la répression potentielle des voix dissidentes.

Les autorités sénégalaises n’ont pas encore commenté publiquement ces arrestations ni donné de détails sur les motifs qui les ont motivées. Cependant, ces événements marquent un tournant dans le paysage politique sénégalais et soulignent l’importance de la protection des droits fondamentaux et de la liberté d’expression