Agriculture-Elevage: Les Pionniers de la GOANA adhérent au « Projet » du Président Faye

Noflaye, localité d’agriculture et d’élevage paisible avec un accès à la prochaine banlieue. A un kilomètre de la route nationale, est visible plusieurs dizaines de champs modernes, alliant agriculture et élevage, tenus par l’association les pionniers de la GOANA. De l’aviculture, à la production laitière, en passant par le maraîchage et la vente d’œufs sous les arbres fruitiers, cette localité en perpétuelle expansion agricole est une « mine d’or » pour l’économie.

Créée en 2008, pour répondre à l’appel au retour à la terre de l’ancien président Abdoulaye Wade, l’association qui compte plus de cent membres, se reconnaît dans la vision du « Projet » du Président Bassirou Diomaye Faye en matière d’agriculture et d’élevage.

« Au delà des problèmes d’eau, nous rencontrons d’énormes difficultés pour l’exploitation et la sécurisation des champs » souligne le président des pionniers de la Goana. Selon lui, l’association est en droite ligne avec la vision du président Bassirou Diomaye Faye. « Depuis des années nous travaillons dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage avec nos propres moyens. En parcourant le Projet des nouvelles autorités, nous ne pouvons que s’en féliciter, car depuis plusieurs années, nous sollicitons un appui conséquent sans réel résultat » a noté le président de l’association.

Les nouvelles autorités étatiques du Sénégal donnent une importance capitale à l’agriculture et l’élevage, qui sont les seuls leviers fiables pour booster l’économie nationale, avec la création de milliers d’emplois pour les jeunes. Selon le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, il est nécessaire de passer de l’agriculture de subsistance à celle de rente, et pour cela il faut aller vers l’accès aux terres et aux financements pour les petites exploitations.

Pour le nouveau ministre de l’agriculture, il est indéniable d’arriver à la modernisation de l’agriculture et de l’élevage. En mettant sur pied des fermes modernes pour allier les deux.  Deuxième producteur de poulets au niveau national, l’actuel ministre est dans son domaine de prédilection, conscient des enjeux et difficultés que vivent les agriculteurs et éleveurs, les acteurs du secteur auront à coup sûr un avenir meilleur.

Marie Claire Diop