Sénégal: atelier de validation de l’étude sur l’évaluation des capacités de suivi des ODD

Les OMD ont été critiqués pour plusieurs raisons parmi lesquelles la faible appropriation nationale due à un processus peu participatif ainsi que l’inadéquation des données disponibles et fiables, produites régulièrement pour assurer un bon suivi-évaluation, a noté Maya ciné Camara, coordonnateur du Dgppe au ministère de l’économie et des finances.

Selon lui, avec le nouveau programme de développement sur lequel repose les objectifs de développement durable  (ODD), déclinés en 169 cibles à atteindre en 2030,  » la disponibilité de données de qualité, desagrégées  et produites régulièrement, prend toute son importance » a-t-il-souligné.

Pour conduire cette étude confiée à l’initiative prospective agricole et rurale  (Ipar), des ateliers régionaux ont été organisés à Thiès, Saint Louis et Dakar, suivis d’enquêtes et interview ciblees auprès des différentes parties prenantes.

« Un rapport a été rédigé pour faire un diagnostic des différents aspects relatifs aux capacités de suivi des ODD et proposer des recommandations » a dit M Camara.

En effet, l’atelier de validation de l’étude sur l’évaluation des capacités de suivi des objectifs de développement (ODD) au Sénégal, va permettre de présenter les résultats d’évaluation des capacités de suivi des ODD aux parties prenantes en vue d’une validation du rapport.

Ben echosenegal1@Gmail

Laisser un commentaire