Mendicité : Cinq mois après l’interdiction, les enfants Talibés maîtres de la rue

Cinq mois après l’interdiction de la mendicité des enfants dans les rues, les dakarois en allant à leurs bureaux tous les matins croisent toujours ces enfants talibés, pieds nus, aux habits déchirés, sans surveillance aucune en train de tendre la main à gauche et droite à la quête de pitance destinée à réchauffer la marmite collégiale.

Et pourtant, le directeur de l’enfance à signalé, lors de la remise de don destiné aux maîtres coraniques, que plus de 600 enfants ont été récupérés de la rue et placés dans les centres d’accueil.

Il souligne que le délai de rigueur fixé aux maîtres coraniques et aux parents pour retenir les enfants à l’école, sera atteint d’ici un mois et au delà de cette date tous enfants récupérés dans la rue sera renvoyer automatiquement chez ses parents, qui seront tenus comme responsables en cas de residive.

Selon les maîtres coraniques rencontrés dans les rues de la capitale, l’état doit mettre en place une politique de subvention pour les daaras, « interdire la mendicité à des milliers d’enfants sans pour autant les accompagner de façon pérenne n’est pas une bonne solution » ont-ils dit.

Plusieurs tentatives d’élimination de la mendicité des enfants dans les rues ont été lancées sans succès, pour cette nouvelle campagne malgré les efforts déployés, le pessimiste est le maître mot des dakarois.

BSN Echos-senegal.com

 

Laisser un commentaire