Abdourakhmane Fall Tilala s’engage officiellement avec Macky

«Nous ne serons jamais contre le pouvoir. Car, c’est sous le règne de Macky Sall que nous espérons que les nombreux problèmes de la communauté des maures sénégalais auront trouvé des solutions». Cette assertion d’Abdourakhmane Fall Tilala, leader de la communauté des maures sénégalais, tenue lors des 48 h du festival Hassaniya à Guédiawaye, traduit l’ambition qu’il s’est fixée de travailler désormais en étroite collaboration avec l’actuel régime. Et ceci, juste pour une reconnaissance des maures sénégalais par une intégration dans les circuits de développement économique et social.

Pendant deux jours, la culture maure a été mise en filigrane. Don de sang, récital de Coran, caravane dans les rues de la Ville de Guédiawaye, dîner-débat, etc., auront été les activités phares de la 4ème édition du festival Hassaniya, en présence du maire de la localité Baidy Ba, du guide Abdourakhmane Fall Tilala, de responsables de la communauté de Dakar et des régions, de S.E.M Cheikhna Nenni Moulaye Zeine, Ambassadeur de la république Islamique de Mauritanie. Ce dernier, fasciné certainement par les belles chorégraphies des danseurs à l’entame de la cérémonie officielle, a fait preuve de beaucoup de largesses. Les populations de Gounass ont d’ailleurs bien apprécié la grande caravane  tenue dans les allées de la commune pour mettre en exergue les facettes de la culture Maure. «La communauté maure, actrice de développement du Sénégal» a donc été le thème de ces journées qui ont mobilisé l’ensemble de la communauté maure qui attache une importance capitale à la promotion de leur culture. Nous attendons de notre personne morale, Abdourakhmane Fall Tilala, qu’il nous aide à renforcer notre communauté qui s’est mobilisée pour donner du sang afin de combler le gap du déficit noté dans les banques de sang. «Vous savez tous que le maure n’aime pas donner de son sang, mais aujourd’hui, ce sont nos femmes qui ont décidé de faire preuve d’acte civique en remplissant 75 poches de sang», a réclamé Obey Mohamed Fall, président de la commission des jeunes, pour qui, «nous allons inclure cela dans nos habitudes afin de sentir notre participation au développement. Mais pour l’essentiel, il est important que les sénégalais retiennent que la culture maure est très belle et elle compte sur l’échiquier national, «c’est pour cela que nous avons voulu organiser ce festival», confirment Mamadou Fall responsable communication et Ndiamé Fall, membre de la cellule de Rufisque. Une bonne occasion qu’Abdourakhmane Fall Tilala a saisie pour afficher solennellement son engagement à travailler désormais aux côtés de l’Alliance pour la République pour participer à l’émergence tant chantée par Macky Sall. «Un père de famille (ndlr : un responsable moral ou leader d’une communauté de milliers de membres) est obligé de travailler en collaboration avec le régime actuel, c’est pourquoi, nous ne serons jamais contre le régime. Nous allons faire de sorte que les femmes maures sénégalaises aient accès aux financements, que les jeunes aient un emploi décent et participer à l’émergence du pays», a promis Abdourakhmane Fall Tilala.

Youssouf NDIONGUE

Laisser un commentaire