Aliou Sall, une pierre dans les bottes de Macky, refuse toute démission

Mouillé jusqu’au coup dans la transaction du pétrole avec Timis corporate, Aliou Sall, selon les journalistes de BBC a bénéficié sous forme de pots de vin de plusieurs millions. Indexé au début par Abdoulaye Wade ancien président, comme étant impliqué dans le dossier du pétrole, le frère du président Macky Sall, avec le reportage de la BBC, est en train de devenir un caillou dans les bottes de son frère. Avec plus de 150 milliards cités en terme de transaction entre Timis coporate et BP, Aliou Sall, s’enfonce de plus en plus dans l’affaire du dossier du pétrole. Sur le plan politique, à l’heure où le président Sall fait appel au dialogue, cette affaire risque de plomber les efforts effectués par la mouvance présidentielle depuis quelques mois pour l’installation d’un climat d’apaisement.

L’opposition consciente que cette affaire peut gêner l’actuel président, ne va pas se laisser prier pour passer à l’offensive politique. Sur le plan social, la population sénégalaise reste sur sa faim, sur ce dossier du pétrole. Des milliards sont cités, des transactions effectuées entre sociétés privées, sans fiscalité, ni de revenus reversés à l’état. Franc Timis le mis en cause principal s’est terré, laissant aller au charbon les autres, si Aliou Sall se dit aussi propre dans cette affaire du pétrole, ne devrait-il pas se laver à grande eau, en démissionnant de tous ses postes publics, et en acceptant une enquête indépendante de la justice, afin d’édifier l’opinion national et international sur ce dossier qui crée des polémiques intempestives. Selon son avocat, une plainte sera déposée au niveua international contre la BBC.

Bocar