ALY NGOUILLE NDIAYE répond à Me MOUSSA DIOP

Suite aux graves accusations de Me Moussa Diop contre Aly Ngouille Ndiaye, le Président Macky Sall et l’homme d’affaires, Jean-Claude Mimran, sur un supposé contrat frauduleux d’exploitation de diamant, l’ancien ministre des Mines réplique à travers son service de communication. Voici le communiqué que nous vous proposons in extenso.

«Dans une vidéo partagée dans les réseaux sociaux, Monsieur Moussa Diop lit une prétendue lettre dont le Président Aly Ngouille serait signataire et qui porterait sur la délivrance d’une autorisation d’exploration de diamant à un industriel sénégalais. Le Président Aly Ngouille Ndiaye rejette fermement ces allégations infondées contre sa personne. Pour rappel depuis septembre 2013, Monsieur Aly Ngouille Ndiaye a quitté la fonction de ministre de l’Energie et des mines pour occuper le poste de ministre de l’Industrie et des mines. Donc, il ne pourrait être l’auteur de cette prétendue lettre signée le 1er décembre 2016. De plus, le poste de ministre de l’Energie et des mines n’existait plus dans le gouvernement du Sénégal depuis 2013. Par ailleurs, la terminologie ‘’autorisation d’exploration’’ ne figure pas dans le Code minier du Sénégal de 2003 et de 2016. Les termes consacrés sont ‘’Autorisation de prospection’’ et ‘’Permis de recherche’’. Ces deux titres miniers de nature différente ne donnent pas droit à l’exploitation d’une quelconque substance minérale.

«Un seul permis de recherche de diamant a été octroyé en 2016»

Dans les Rapports de l’Itie pour les années 2016, 2017 et 2018, accessibles au public, l’organe indépendant pour la transparence du secteur minier au Sénégal, il y est clairement noté qu’un seul permis de recherche de diamant a été octroyé en 2016, il s’agit du Permis de recherche de Wassangara à Kédougou (Code A000577) d’une superficie de 614 km2 octroyé à la société 2SH Saly Software et hardware le 19/01/2016 pour une durée de trois (3) ans. Monsieur Diop (Moussa) a, également, fait état d’une correspondance entre Monsieur Mimran et le Président Aly Ngouille Ndiaye dans sa communication. La Cellule de Communication tient à préciser que ces lettres sont inexistantes et ne sont qu’une pure imagination de ses auteurs. La Cellule de Communication de la Coalition Alyngouille 2024 condamne et regrette ces sorties fallacieuses et maladroites qui reflètent le degré d’ignorance et de légèreté d’un homme qui aspire à diriger un pays».