Dakar accueille les 3 et 4 mai la 16ème édition du Salon de l’Energie et du Pétrole

L’Association sénégalaise pour le développement de l’énergie en Afrique (Asdea), en collaboration avec l’Association pour le développement de l’énergie en Afrique (Adea), organise la 16ème édition du Salon international de l’Energie et du Pétrole en Afrique (Siepa), les 3 et 4 mai prochain, à Dakar, sur le thème : «Perspectives pétrolières et gazières en Mauritanie et au Sénégal». L’annonce a été faite par son Secrétaire général, Mohamed Abdallahi Seck, qui faisait face aux journalistes, ce lundi 23 avril 2018, à Dakar.

Cette rencontre annuelle de haut niveau, selon lui, fera le point sur le développement des récentes découvertes pétrolières et gazières au Sénégal et en Mauritanie. Mais aussi, sur les grandes évolutions du secteur de l’énergie, imprévisible à moyen et long terme. Ainsi, elle apportera «à tous un éclairage nouveau» sur les perspectives énergétiques en Afrique et dans la sous-région.

Mohamed Seck ajoute que cette édition de 2018, qui sera parrainée par le Ministère du Pétrole et des Energies du Sénégal, rassemblera le 16ème Sommet de l’énergie et du pétrole et la 4ème Exposition des professionnels de l’énergie. Elle regroupera près de 300 participants qui viendront un peu partout à travers le monde. Et pour le moment, plusieurs sociétés nationales et internationales ont déjà confirmé leur présence. Il s’agit, entre autres, de Pétrosen, de la Société africaine de raffinage (Sar), de la Senelec, du Cos-Petrogaz, de Senstock, de Kosmos Energy, etc.

A cela, s’ajoute des Institutions nationales et internationales, telles que : la Banque mondiale, l’Agence française de développement (Afd), l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (Aser), l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs), l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg), le Progède, et autres. Le Patronat sénégalais, notamment la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes), sera également de la partie.

Durant ces deux jours, des spécialistes du secteur se pencheront sur des questions énergétiques d’actualité telles que : les implications sur le développement énergétique de l’Afrique. La première journée sera consacrée aux hydrocarbures et la seconde à l’énergie.

Pour rappel, l’Association sénégalaise pour le développement de l’énergie en Afrique a été créée le 14 mars 2007. Et se veut un creuset de réflexion, d’analyse critique et de propositions de solutions aux questions de développement de l’énergie. Elle a pour objectif de réfléchir sur les enjeux énergétiques en Afrique et sur l’accès à l’énergie dans des conditions de coût et de sécurité raisonnables pour un développement durable. L’association regroupe des cadres sénégalais de l’Administration et du privé ainsi que des entreprises opérant dans le secteur de l’énergie au Sénégal.

Echos-senegal.com avec CA