Dialogue national : Oumar Sarr vide son sac

Le pingpong entre Oumar Sarr et Abdoulaye Daouda Diallo a failli gâcher la cérémonie d’ouverture du dialogue national. Le coordonnateur du Pds, s’est plaint du comportement du ministre de l’intérieur lors du référendum. Il dira qu’il « nous a refusé des listings que nous avions demandés, alors qu’il en donnait au tenant du Oui. » Ces échanges ont failli gâcher la cérémonie d’ouverture du dialogue. Chacun rejetant la responsabilité sur son vis-à-vis. Ce fut un moment de polémique entre Abdoulaye Daouda Diallo et Oumar Sarr monté sur ses grands chevaux, pour casser du marron.

Cet instant vite dépassé, Oumar Sarr est longuement revenu sur son interdiction de sortie du territoire avec beaucoup de ses frères de parti, qu’il qualifie de harcèlement. Le coordonnateur du Pds, en versant dans l’humour qu’on lui connait, s’est quand même voulu très ferme.

« Nous demandons la suppression pure et simple de la Crei parce que notre candidat Karim Meissa Wade est jeté en prison. Depuis 2012, nous avons des dizaines de frères qui sont jetés en prison. Il y a également le cas de notre groupe parlementaire et de la destitution de la présidente du conseil départemental Aïda Mbodji. Il faut nous aider, nous reconnaissons que vous êtes le président de la république et nous vous respectons. Nous demandons à être associés. C’est une nouvelle ère qui va s’ouvrir pour nous et que le gouvernement va gouverner et que l’opposition va s’opposer. »

avec Dental.sn

Laisser un commentaire