Eau-assainissement: Aucun pays d’Afrique de l’ouest et du centre ne dispose de l’accès universel (UNICEF)

L’accès à l’eau et l’assainissement demeure problématique pour les pays africains, selon une étude (JMP) dans les pays disposant de la meilleure couverture, jusqu’à une personne sur quatre n’a toujours pas accès à des installations sanitaires satisfaisantes.

Selon l’UNICEF, 180 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année, soit 500 par jour en Afrique subsaharienne à cause de maladies diarrhéiques imputables au manque de services d’eau, d’assainissement et d’hygiène.

« Prés de la moitié de la population mondiale qui n’a pas accès à des sources améliorées d’eau potable vit en Afrique subsaharienne et quelques 700 millions de personnes de la région n’ont pas accès à l’assainissement » a révélé l’UNICEF, ce jeudi à Dakar lors de la clôture de la conférence de l’Afrique de l’ouest et du centre sur le financement de l’eau et de l’assainissement.

Pour les experts participant à cette conférence, le financement pour l’accès à l’eau et à l’assainissement demeure insuffisant et faute de mesures rapides, la situation risque d’empirer au cours des vingt prochaines années. « L’augmentation rapide de la population surpassant les efforts des gouvernements pour assurer les services essentiels, nécessite une stratégie régionale basée sur une politique rigoureuse de nos gouvernants, afin d’obtenir un financement solide pour des changements radicaux dans ce domaine » ont-ils souligné.

Echos-senegal.com

Laisser un commentaire