Enseignement : « La langue Arabe est le parent pauvre de l’éducation » selon Mademba Niang

Il est urgent de mettre en place une politique claire de l’enseignement et de la formation des enseignants de la langue arabe au sein du ministère de l’éducation, a déclaré Mademba Niang, président de l’amicale des enseignants de la langue arabe, ce jeudi à Dakar lors d’un atelier. Selon lui, l’initiative des élèves du primaire se passe généralement bien au début, mais il manque un suivi. « Les élèves ne sont pas motivés à suivre les cours en arabe, même si la langue a été intégrée dans l’enseignement public et privé, rien ne les obligent à assister normalement les cours, comme ceux français ou autres » a-t-il noté. Il est impératif pour les autorités de prendre des mesures en collaboration avec les acteurs, afin d’inciter ou même d’obliger les élèves à suivre les cours en langue arabe, souligne M Niang.

Le ministère de l’éducation nationale a mis en place un programme basé sur l’équité dans l’enseignement et la formation PAQUET, mais les formations concernent que les enseignants en langues français et anglais, pour ceux de la langue arabe, ils sont obligés de financer sur fonds propres leurs formations, révèle le président. « Nous invitons le président de la République mettre en place une politique de suivi de l’enseignement de la langue arabe. Plusieurs programmes d’accompagnement de renforcement des capacités des enseignants sont financés par les bailleurs de fonds, mais ces derniers n’inclus pas les enseignants en langue arabe, ce qui est un frein pour l’accompagnement et le suivi des élèves et étudiants » déclare-t-il.

Pour lui, la principale difficulté que rencontre les enseignants est d’amener les élèves à lire correctement. « Pour la 2éme édition de cet atelier organisé par l’amicale en partenariat avec l’IEF de Dakar, a permis à plus 150 enseignants du public et du privé de l’IEF de Dakar assistés par l’inspecteur El hadj Fallou Seck, de diagnostiquer les problèmes et difficultés que rencontrent les élèves du primaire à lire correctement l’arabe. »

BSN