Fonds d’appui à la presse illusion ou mirage

Les organes de presse noyés dans une carence financière, ont du mal à sortir la tête de l’eau. Ces derniers avaient foi au fonds d’appui et de développement de la presse, qui malheureusement n’a pas répondu aux attentes des entreprises de presse, du point de la formalisation, de l’accompagnement et de la professionnalisation des organes de presse.

La presse sénégalaise malgré l’apparence étoilée, vit une situation critique et désastreuse.
C’est vrai il y a une augmentation casimensuel des quotidiens, mais ces organes de presse écrite sont pour la plupart gérés par des politiques, qui sont préoccupés que par leur image ou de celle de leurs partis.
A deux mois du début de la session budgétaire 2024, les entreprises de presse sont toujours à l’écoute du ministère de la communication pour l’obtention du fonds, qui au fil des années est devenu une illusion ou même un mirage.

Marie Ndiaye