Gambie : « Yaya Jammeh n’a pas été battu » selon Maître El hadj Diouf

« Les résultats divulgués par la commission en charge des élections en Gambie ne sont pas crédibles, Yaya Jammeh à raison d’être pessimiste » a souligné le député El hadj Diouf.

Selon lui, le président gambien traité par tous mots d’oiseaux mérite un peu respect, car il a beaucoup fait dans son pays.  » Le processus électoral n’est pas encore définitif, Yaya Jammeh à tous les droits de saisir la cour suprême. Dans ce cas pourquoi s’empresser de vouloir emballer le scrutin en faveur de Barrow?  » a noté Me El hadj Diouf.

Il s’est étonné du comportement de l’Union africaine et de la Cedeao, qui selon lui, se sont précipités à vouloir pousser Yaya à la sortie.

 » Où était ces institutions lorsque le président Guinéen, Alpha Konde confisqué le pouvoir, devant Daleine Diallo, pourquoi n’ont-t-elles pas réaigi ? » s’est questionné le député.

Deux propositions de loi 

Le député du peuple a annoncé lors de son point de presse, qu’il a déposé deux propositions de loi sur la table du Président de l’assemblée nationale.

 » J’ai déposé deux propositions de loi, l’une pour l’abrogation de loi sur la parité, l’autre concernant l’adoption de la peine de mort » a précisé l’honorable.

Il souligne que la parité est une injustice faite aux femmes, car  » les femmes sont des handicapées en quête de quota » a dit M Diouf.

S’agissant de la peine de mort, le député a soutenu que depuis la suppression de cette loi, le taux de criminalité à augmenter et que pour lui, seule l’adoption de la peine de mort pourra faire chuter cette barbarerie notée ces derniers temps.

Bocar

echos-senegal.com

Laisser un commentaire