La CEDEAO isole le Mali, les conséquences seront rudes pour le Sénégal

Les chefs d’états de la CEDEAO ont pris des décisions très strictes et drastiques pour le MAli. Parmi ces décisions ont peut citer la Fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali ; la
Suspension de toutes les transactions commerciales entre les pays de la CEDEAO et
Mali, à l’exception des produits suivants : biens de consommation essentiels ; produits pharmaceutiques; les fournitures et équipements médicaux, y compris le matériel pour le contrôle du COVID-19 ; produits pétroliers et électricité;
Le Gel des avoirs de la République du Mali dans les Banques Centrales et Commerciales de la CEDEAO ;
La Suspension du Mali de toute aide financière des institutions financières de la CEDEAO (BIDC et BOAD).
Ces sanctions seront appliquées immédiatement et resteront en vigueur. Les sanctions ne seront progressivement levées qu’après la finalisation d’un chronogramme acceptable et convenu et le suivi de progrès satisfaisants réalisés dans la mise en œuvre du chronogramme des élections. Ces sanctions seront ressenties par les maliens, mais aussi par les sénégalais, car sur le plan économique fermé les frontières aux centaines de camions maliens impacterà négativement sur le Sénégal.

Marième Diop