La statue du colon Cecil Rhodes sera retirée du campus d’Oxford

Les étudiants qui avaient lancé la campagne « Cecil Rhodes doit tomber » ont célébré une première victoire : après avoir ignoré leur demande pendant 5 ans de peur de froisser ses donateurs, l’Oriel College a décidé d’enlever dans un avenir proche la statue pour la placer dans un musée. Ses responsables ont aussi annoncé la mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les questions soulevées par les actions de cet impérialiste du 19e siècle qui croyait en la supériorité de la race blanche.

À sa mort, cet ancien étudiant d’Oxford avait légué une partie de sa fortune à la faculté d’Oriel. Néanmoins les militants restent sur leurs gardes et ne relâcheront pas la pression avant de voir des actes concrets.

Mais leur campagne et celle de Black Lives Matter commencent à faire bouger les lignes : deux grandes compagnies, Lloyd’s of London et la chaîne de pubs Green King s’apprêtent à verser des compensations pour leurs liens passés avec le commerce des esclaves.

La Lloyd’s avait assuré de nombreux navires négriers et l’un des fondateurs de Green King qui possédait des plantations avait milité contre l’abolition de l’esclavage. Les deux groupes ont présenté des excuses et ont annoncé d’importants dons à des organismes de soutien aux minorités ethniques.

avec rfi.fr