La victoire de François Fillon, bonne nouvelle pour le FN?

François Fillon est depuis dimanche la cible de la gauche mais aussi de l’extrême droite. Au FN, on s’attendait à affronter Alain Juppé. Le parti n’est finalement pas si mécontent d’avoir pour adversaire, un ancien Premier ministre qui défend un programme économique très libéral. Le succès du député de Paris, très conservateur sur les questions sociétales, ne serait donc pas une si mauvaise nouvelle pour Marine Le Pen.

 

Depuis dimanche 27 novembre, les cadres frontistes font feu de tout bois contre François Fillon, en l’attaquant à la fois sur son bilan en tant que Premier ministre et en ciblant son programme économique et social. « Il a un projet qui est ultralibéral, qui est un projet de soumission totale à Bruxelles, pour aller toujours plus loin dans la logique fédérale de l’Union européenne. Donc c’est un projet qui évidemment n’est pas conforme à l’aspiration légitime du peuple de France de retrouver sa liberté, c’est-à-dire sa souveraineté », dénonce Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national.

La victoire inattendue de François Fillon n’est pas vue d’un si mauvais œil au sein du FN. Et pour le chercheur Jean-Yves Camus, ce serait même plutôt une bonne nouvelle pour Marine Le Pen : «Les classes les plus populaires et les victimes de la globalisation, Marine Le Pen va pouvoir leur marteler d’ici l’élection : le programme de François Fillon, concrètement pour vous, ça signifie au plan de la sécurité sociale, du versement des allocations, de la libéralisation du marché du travail, telle et telle conséquence négative. Je pense que c’est pour le Front national une occasion inespérée d’enfoncer le clou de ce qu’a été la ligne sociale du Front national jusqu’à aujourd’hui ».

Avec rfi.fr

Laisser un commentaire