L’artisanat sénégalais a un problème structurel (ministre )

Les artisans du Sénégal accèdent désormais au mobilier national et à la commande publique. Cependant, il leur reste à renforcer leurs capacités techniques et à mutualiser leurs forces pour mettre tous les atouts de leurs côtés. La précision est du ministre de la formation professionnelle et de l’apprentissage, Mamadou Talla lors de l’atelier d’évaluation à mi-parcours de l’exécution de la directive présidentielle, prise lors du conseil des ministres du 07 octobre 2014. Mamadou Talla, précisera à l’endroit des artisans que « les entreprises artisanales peuvent bien accéder à la commande publique, en plus des parts de marché qu’elles peuvent trouver avec les 15% qui leur sont accordés dans le mobilier national. Il leur suffit simplement de se renforcer matériellement, financièrement et tendre vers  la mutualisation des moyens pour pouvoir satisfaire à la demande. Il ne sert à rien de revendiquer des parts  de marché alors qu’on n’est pas matériellement capable de satisfaire la demande. Sachez que l’artisanat est au cœur du PSE, et si nous voulons développer le Sénégal nous devons développer l’artisanat.»

Selon le ministre délégué au ministre de l’économie et des finances et ministre du budget, « la solution aux difficultés du secteur de l’artisanat ne doit pas être lu au regard du budget du ministère de tutelle. Chaque département ministériel a ses réalités et des objectifs à atteindre. Birima Mangara exhorte cependant les artisans « à une meilleure organisation du secteur qui passe par une formalisation des entreprises artisanales. « 

avec dental

Laisser un commentaire