Le Palam un excellent outil pour lutter contre la pauvreté

Tous les experts intervenant dans le domaine de l’accompagnement économique des couches défavorisées se sont mis d’accord sur le fait, qu’il ne peut y avoir d’autonomisation sans renforcement de capacités

Depuis sa création en 14 août 2009, le programme d’alphabétisation et d’apprentissage de métiers (PALAM) a contribué à réduire considérablement la pauvreté dans le cadre sa politique de création d’emploi pour les jeunes et l’autonomisation sociale et économique des femmes.

Sa contribution efficace à l’insertion économique des jeunes et femmes dans les milieux défavorisés, avec à la clé des résultats satisfaisants, lui a valu un renouvellement de confiance de l’un de ses partenaires la banque islamique de développement (BID).

Le programme financé par la Banque Islamique de Développement (BID) dans le cadre du Fonds de Solidarité Islamique de Développement (FSID) a pour objectif principal de contribuer à la réduction de la pauvreté au sein des populations rurales et féminines en priorité par une alphabétisation fonctionnelle centrée sur les compétences et par l’accès aux services de la micro finance, favorisant ainsi l’auto développement.

Le président Macky Sall dans le cadre du plan Sénégal émergent (PSE) accorde un volet important à l’accompagnement des classes vulnérables, ce programme doit être non seulement renforcé mais aussi élargi à l’ensemble des zones rurales.

Ndiaye, Echos-senegal.com

 

Laisser un commentaire