LE RÉFÉRENDUM PRÉSERVE LA STABILITÉ INSTITUTIONNELLE DU PAYS, SELON LES PERSONNES DU TROISIÈME ÂGE

Les personnes du troisième âge de Fatick voient en ce référendum du 20 mars une « vision novatrice et salvatrice » qui préserve la stabilité institutionnelle a déclaré, jeudi à Fatick, Abdoulaye Senghor, président de la commission des sages du comité électoral communal de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) du référendum.
« Après avoir lu attentivement le projet portant révision de la constitution proposé par le président de la République, les personnes du troisième âge de Fatick saluent et magnifient cette vision novatrice et salvatrice de Macky Sall », a-t-il dit.
M. Senghor qui s’exprimait lors d’une conférence de presse a
expliqué que « l’objectif de son excellence Macky Sall n’est pas de s’éterniser au pouvoir mais de faire du Sénégal une grande nation africaine (…) avec un choix des sénégalais pour un gouvernement du peuple, pour le peuple et par le peuple ».
Selon lui, « le président de la République, homme de vision
a pris l’option d’une réforme qui préserve la stabilité institutionnelle tout en approfondissant la démocratie et la bonne gouvernance et l’Etat de droit et en élargissant les droits et libertés des citoyens ».
« Pour cela, il demande au peuple souverain de se prononcer
par voie référendaire. L’heure de la mobilisation a donc sonné », a souligné le président de la commission des sages du comité électoral communal du référendum du 20 mars.
« Le référendum est une obligation pour un oui massif. Le oui
n’est pas seulement pour le président Macky Sall mais pour le peuple du Sénégal. Le 20 mars le Sénégal sera devant l’histoire et les hommes qui aiment leur pays, qui le respectent et qui le font respecter », a indiqué M. Senghor.
« Cette date marquera pour toujours la libération d’un peuple qui achève une période de frustration, de retards cumulés et un autre peuple celui qui veut espérer, regarder l’avenir avec réalisme, courage et résolution par une autre perception de la vie et qui doit ardemment assurer ses responsabilités », a-t-il fait remarquer.

source aps

Laisser un commentaire