LES ACTEURS DE L’ÉLEVAGE APPELÉS À FAIRE PREUVE DE SYNERGIE

 Le coordonnateur du projet de développement des cultures fourragères au ministère de l’Elevage et des Productions animales, Mamadou Niang, a encouragé, mardi, les acteurs de ce secteur et leurs partenaires à davantage faire preuve de synergie, en vue d’une meilleure efficacité dans les actions de développement. ‘’Je vous encourage à davantage de synergie pour plus d’efficacité du secteur de l’élevage’’, a-t-il indiqué, à l’ouverture des travaux du conseil scientifique du Pole pastoralisme et zones sèches (PPZS), axés sur le bilan quadriennal 2018-2021. La rencontre se tient dans les locaux de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA), à Dakar. Elle a enregistré la présence notamment de plusieurs experts, de chercheurs, d’officiels, de représentants de partenaires techniques et financiers et divers acteurs du secteur de l’élevage. Mamadou Niang a rendu hommage aux acteurs du secteur pour leur courage et leur persévérance pour fournir le pays en produits d’origine animale. Selon lui, dans la zone sahélienne, des résultats sont à leur actif, malgré l’environnement difficile dans lequel ils évoluent du fait des changements climatiques et des multiples transformations intervenues dans le milieu. Dans un tel contexte, déclare-t-il, ‘’les politiques du développement du secteur de l’élevage doivent tenir compte des nouvelles dynamiques pour arriver à des systèmes de production viables et durables’’.  ‘’ll faut produire des connexions utiles pour accompagner le secteur. Je lance un appel à une meilleure connexion pour le partage des résultats de la recherche pour accompagner le secteur’’, a-t-il préconisé. Mamadou Niang a rappelé aux participants que le chef de l’Etat, Macky Sall, a inscrit son programme dans une dynamique d’accompagnement du secteur de l’élevage.  Il a indiqué que le ministère de l’Elevage et des Productions animales s’est fixé comme mission de traduire en acte cette vision du président de la République. Sylvie Lewicki, une des responsables du projet, a magnifié le partenariat entre le Gouvernement et le Pôle pastoralisme et zones sèches (PPZS).

source aps