Les femmes de Wattu Sénégal prêtent à mourir pour la démocratie

« Nous avons combattu l’ancien régime pour la plupart d’entre nous, mais après 4 ans seulement nous nous sommes rendues compte que l’actuel régime de Macky Sall est pire » selon Nicole Gakou du parti de l’UCS lors du lancement  du mouvement des femmes du front Wattu Sénégal  (l’opposition).

Pour elle, le président Macky Sall est entrain de migoter des stratégies dans le but de tripatouiller le fichier avec le lancement des nouvelles cartes d’identité. « Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’intérieur ne doit et ne va pas organiser les élections législatives en 2017, nous allons pas l’accepter et sommes prêtes à tout  » a souligné M Gakou.

« Depuis quelques temps les scandales économiques, les sanctions arbitraires de fonctionnaires, les décisions anti-démocratiques, nous poussent à descendre dans la rue, pour montrer notre mécontentement et notre déception en conformité avec la loi. Et nous précisons à l’endroit des autorités, que cette manifestation Ba se tenir car c’est la constitution qui nous le concède » a précisé M Gakou.

« Nous marchons avec ou sans autorisation, ici au Sénégal et dans le monde entier  » appelle-t-elle.

Cette marche de l’opposition doit démarrer à la place Doudou Ndiaye Rose, jusqu’au ministère de l’intérieur.

Aïda echos-senegal.com

Laisser un commentaire