« Les travailleurs sont marginalisés dès qu’ils militent dans un syndicat » Maréme Konaté UDTS

De très nombreux patrons sont allergiques au mouvement syndical, a annoncé Marème Konaté secrétaire générale de l’union démocratique des travailleurs du Sénégal (UDTS) ce samedi à Dakar lors de la réunion de partage de la fédération des transports de l’UDTS.

Madame Konaté très en verbe, a dénoncé les pressions faites par les employeurs à leurs travailleurs syndiqués, qu’ils considèrent souvent comme ennemi du progrès.

« Les travailleurs sont marginalisés dés qu’ils militent dans un syndicat et quelquefois même licenciés. En outre, les accords d’établissement et les conventions collectives ne sont pas respectés et certaines sont obsolètes comme celles des auxiliaires de transport et des gens de mer » a-t-elle noté.

Pour elle, l’émiettement du mouvement syndical du secteur du transport ne fait qu’affaiblir les travailleurs. « L’heure est venue pour tous les syndicats de transport de se donner la main parler d’une seule voix » a invité Madame Konaté.

Baila Sow représentant de l’ITF Afrique francophone, en présence de la présidente du haut conseil du dialogue social, a noté «  qu’on ne peut pas aspirer à l’émergence sans un secteur de transport compétitif ». «

« L’état veut maintenir le secteur du transport routier dans l’informel, mais il n’est pas informel et il faut aller vers la mise en place d’une convention collective du secteur du transport, comme le Niger ou le Burkina Faso qui veulent à aller vers le progrès social » a souligné M Sow.

Echos-senegal.com

Laisser un commentaire