Mendicité : « un élève coranique est différent d’un enfant de la rue » Babacar Ndiaye (APEF)

Le retrait des enfants de la rue annoncé par le président Macky Sall, qui est en train d’être appliqué par le ministre de la femme et de l’enfance sucite des interrogations de la part de certains acteurs enseignants coraniques.

Pour Babacar Ndiaye sg de l’association APEF, il serait plus judicieux de la part de l’état de distinguer enfants de la rue et élèves coraniques.  » L’enseignement islamique est différent des autres, pour la maîtrise, la correction et l’éducation de base, l’élève à besoin de vivre certaines difficultés pas trop méchantes » a noté M Ndiaye .

Cependant, imposer une mendicité accrue et continuelle aux élèves, relèverait de commerce ce qui est interdit par la religion musulmane, souligne-t-il.  » Les enfants sont des êtres humains, ils entrent à l’école coranique pour apprendre à connaître leur religion, mais aussi pour mieux appréhender l’avenir » dit-il.

Aida echos-senegal.com

Laisser un commentaire