« Nous ne lâcherons pas nos frères du Mali, Niger et Burkina » Ousmane Sonko

« Nous devons nous interroger sur les raisons pour lesquelles l’armée française bénéficie toujours de plusieurs bases militaires dans nos pays et sur l’impact de cette présence sur notre souveraineté nationale et notre autonomie stratégique »

« Je réitère ici la volonté du SN de disposer de lui-même, laquelle volonté est incompatible avec la présence durable de bases militaires étrangères »

« Ceci ne remet pas en question les accords de défense »

Il a fustigé les doubles standards de l’Occident et de ses alliés africains vis-à-vis des Etats du Sahel depuis 2020 (ML, BF, NE).

« Ceux qui aujourd’hui condamnent des régimes considérés comme militaires ou dictatoriaux sont pourtant enclins à aller dans d’autres pays qui ne sont pas démocratiques lorsque leur intérêt s’y trouve pour négocier du pétrole et du marché »

Il a jugé « inadmissibles » les sanctions prises. « Nous ne lâcherons pas nos frères du Sahel ».

Source le monde.fr