Ofnac: l’acharnement des autorités sur Nafy Ngom Keita légalise la mauvaise gestion

Limogée à la tête de l’office national de lutte contre la corruption (OFNAC), Nafy Ngom Keita a décidé  de saisir la cour suprême.

Pourquoi après un travail clair limpide avec la rupture apportée dans le contrôle des deniers elle a été stoppée sans motif valable? S’est étonné Babacar Gaye du Pds parti de l’opposition.

Lors de son dernier rapport, « la dame de fer » avait ouvertement dans un point de presse, dénoncé la gestion nébuleuse de certaines structures publiques, allant même jusqu’à conseiller au président le limosage du directeur du COUD.

Nafy NgomKeita gêne 

Connue comme étant une femme de valeurs, qui ne se laisse pas faire, pieuse et travailleuse, Madame Keita, selon notre source est devenue gênante et incontrôlable. » Avec l’ouverture de certains dossiers qui touchent directement l’entourage direct du président, elle s’est vue classer parmi les personnes à abattre » à noté la source.

 » Le pouvoir s’est mis sur la défensive avec des sorties mal calculées de certaines autorités pour apporter non pas des éclairages, mais plutôt des répliques, allant même jusqu’à défendre les mauvais gestionnaires » souligne notre interlocuteur.

Pour lui, l’acharnement des autorités sur la dame légalise la mauvaise gestion et encourage les dérives financières.

Bsn Echos-senegal.com

Laisser un commentaire