Pétrole : la dégringolade du baril de brut américain

Le baril de brut américain a atteint son plus bas niveau depuis plus de vingt ans, à moins de 10 dollars. Le baril de Brent, qui sert de référence en Europe, s’affiche à 27,64 dollars mais l’Opep s’attend à un choc « extrême et brutal ».

La crise du coronavirus -et la guerre des prix lancée ces dernières semaines par l’Arabie Saoudite pour obliger la Russie à réduire sa production – font plonger le prix de l’or noir à des niveaux historiquement bas.

Le baril américain West Texas Intermediate (WTI) a dégringolé de plus de 18,7 % à 14,84 dollars l’unité dans les premiers échanges asiatiques, ce lundi, tandis que le baril de Brent de la mer du Nord reculait de 1,5 %, à 27,64 dollars le baril. A la mi-journée, le WTI enregistrait 35% de chute, à 11,7 dollars et en fin d’après-midi, il chutait sous les 10 dollars symboliques !

Source parisien