Politique : « le pouvoir a peur d’aller à la présidentielle en 2017 » selon Malick Gakou du Grand parti

Hier, lors d l’inauguration de sa permanence nationale le président du Grand parti, Malick Gakou n’a pas manqué les actuels tenants du pouvoir, soulignant que « les chiffres annoncés concernant le taux de croissance sont maquillés et les chiffres réels doivent être révéler aux sénégalais ».

Pour le leader du Grand parti (GP), le débat ne se situe pas au niveau des chiffres mais plutôt sur le vécu au quotidien des sénégalais qui a connu une nette dégradation depuis la prise de pouvoir du président Sall.

« Les sénégalais sont appauvris, fatigués et ne savent plus où donner de la voix, la situation économique nationale est déplorable et il faut dans les plus brefs délais, relancer cette dernière.

Selon lui, malgré les conditions favorables de l’(environnement économique mondial, avec la du prix du baril du pétrole (37 dollars), le gouvernement n’a pas su profiter de cette aubaine pour mettre le pays dans les rails de l’émergence.

Par ailleurs, M Gakou a noté que le président Sall n’a besoin de consulter ni la cour constitutionnelle, ni l’assemblée nationale ou des personnes ressources, ‘’une promesse étant une dette, il n’a qu’à respecter sa parole, s’il ne veut pas que le peuple lui oblige à le faire.

‘’ Mais le constat général est qu’il y a certains qui ne veulent pas aller à l’élection présidentielle en 2017, par peur d’être battu largement par manque de bilan positif à présenter au peuple’’ a souligné Malick Gakou.

Echos-senegal.com

Laisser un commentaire