PRÉVISIONS MÉTÉOROLOGIQUES FAVORABLES POUR LE MOIS D’AOÛT

Les conditions resteront
favorables à des précipitations durant le mois d’août,
après une troisième décade du mois de juillet
plusieuse, a-t-on appris de source proche de l’Agence
nationale de l’aviation civile et de la météorologie
(ANACIM).
‘’La troisième décade a été pluvieuse sur l’ensemble du
territoire sénégalais’’, a ainsi déclaré Diabel Ndiaye, le
coordonnateur du Groupe de travail pluridisciplinaire
(GTP), une structure mise en place sous l’égide de
l’ANACIM.
Il a dressé ce constat au cours d’une réunion élargie
lundi du GTP, qui regroupe les représentants de divers
secteurs d’activités. Une rencontre lors de laquelle des
rapports sur la situation météorologique ont été
présentés.
La situation pluviométrique montre que les régions du
nord ont enregistré les cumuls saisonniers les plus
importants en cette fin du mois de juillet. ‘’La bonne
dynamique a commencé depuis la mi-juillet et s’est
poursuivie dans la troisième décade’’, a indiqué Diabel
Ndiaye.
Quant au centre-ouest (Dakar-Thiès, qui est dans
l’attente de bonnes pluviométries, il a connu un
démarrage effectif de la saison en fin de décade. Mais
plusieurs postes ont recueilli des pluies journalières
supérieures à 100 millimètres, a souligné Diabl Ndiaye.
La situation est encore meilleure dans le sud du pays
où des activités pluviométriques ont été notées pendant
tout le mois de juillet.
Néanmoins, relativise-t-il, il y a eu un démarrage tardif
de la saison sur toutes les localités (centre nord, ouest,
et sud- ouest. ‘’Le retard le plus marqué est à Kaolack
(25 jours)’’, a fait observer Diabel Ndiaye. Il s’est
toutefois montré rassurant soulignant que, du point de
vue agronomique, il ne peut pas y avoir beaucoup de
désagréments.
Concernant les prévisions météorologiques, poursuit-il,
la situation restera favorable au sud-ouest et au centre-
ouest. Mais il annonce une courte accalmie du 3 au 5
août, signalant qu’il est prévu des alternances de
périodes humide et sèche.
Sur un autre plan, la situation hydrologique montre
qu’au cours de cette troisième décade du mois de
juillet, les précipitations survenues sur les différents
bassins versants des cours d’eau du pays ont engendré
une onde de crue qui est en propagation au niveau des
stations hydrométriques.
Il ressort aussi de la réunion du GTP que concernant
l’agriculture, les activités liées à la préparation sont
terminées, comme l’est aussi la mise en place des
semences (mil sorgho, maïs). Pour l’arachide, la mise
en place des semences est en cours.
Dans sa présentation, la Direction de la protection des
végétaux (DPV) relève une pullulation des chenilles
défoliatrices dans les zones centre et sud du pays. Elle
signale des prospections contre les sauteriaux et des
chenilles.
En outre, la situation pastorale est marquée par une
raréfaction des pâturages herbacés malgré les
premières pluies enregistrées. Le pâturage restant s’est
complètement dégradé.
Néanmoins, la paille de riz a fini par être disponible en
quantité importante un peu partout dans les
départements de Dagana et Podor. Cela a entraîné un
petit mouvement des animaux vers les casiers rizicoles,
apprend-on des services de l’élevage.
Les importantes pluies enregistrées au cours de cette
troisième décade ont éloigné les producteurs du
marché, selon les responsables du Commissariat à la
sécurité alimentaire (CSA). Ils prédisent que la première
décade du mois d’août pourrait se caractérisée par une
faiblesse de la disponibilité des produits locaux sur les
marchés.

avec aps

Laisser un commentaire