Religion-Blasphème : ’’Charlie’’ provoque de plus belle

charli3Les croyances religieuses étant sacrées, nul n’a le droit de blasphémer, ni d’émettre des idées, des opinions ou même des caricatures blessants.

En mettant à la ‘’Une’’ la caricature représentant le Prophète avec une pancarte, l’hebdomadaire ‘’charlie’’ continue de plus belle et sans remords à agresser la Ummah Islamique, poussant certains musulmans à donner raison aux deux jeunes qui se sont lever pour s’attaquer au journal Parisien.

En continuant d’offenser, de se moquer et de dénigrer les symboles et les fondements de la religion musulmane, les journalistes de l’hebdomadaire ne devraient-ils pas être poursuivis par les lois françaises?  Comme Dieudonné qui, après avoir dit se sentir ‘’charlie Coulibaly’’ est passible de poursuites judiciaires d’après la législation française.

Plusieurs chefs d’état et de gouvernements ont pris part à la marche de Paris dimanche dernier, pour dire non à la violence, mais personne parmi eux n’a dénoncé les caricatures offensantes et provocatrices du journal.

Paul Biya, le président camerounais qu’en t’a lui juge à juste titre le déplacement inopportun des chefs d’états africains, au moment où des centaines de nigérians meurent sur le continent sans aucunes réactions des ces derniers, souligne-t-il.

Les musulmans doivent-ils croiser les bras et laisser des individus inconscients insultés leur religion ou doivent-ils se lever pour dire Non ? Nous sommes contre toute forme de violence et d’agression en France, mais aussi en Palestine, en Syrie, en Lybie, en Afghanistan et ailleurs.

Aida diop, echos-senegal

Laisser un commentaire