Santé-PSE: le directeur de Suma assistance déplore leur non implication par le gouvernement

Une intervention rapide des patients peut diminuer le nombre de décès dans les hôpitaux a noté Babacar Niang, directeur général de Suma assistance, lors de l’anniversaire de leurs 30 ans d’existence au Sénégal.

Selon lui, l’annonce pour une évacuation, la prise en charge dans une unité médicalisée de santé et la continuité des soins dans une structure de santé, doivent être en parfaite cohésion, « s’il y a un manquement dans la chaîne, cela peut être vital pour le patient » a expliqué Dr Niang.

Il souligne que les sénégalais n’ont pas de culture de la médecine d’urgence ou à domicile, « qu’ils considèrent réservée à une classe bourgeoise ou aux occidentaux. C’est d’ailleurs dans ce cadre que nous avons mis en place, une carte d’abonnement sous forme de mutuelle destinée à toutes les classes de la société » dit-il.

« Cette carte achetée à un prix de 2000 francs CFA par an, le patient en cas de besoin pourra bénéficier d’une gratuité des urgences, pourra être évacuer sans frais à toute heure et aura une réduction de 50% sur les chambres de Suma Assistance » a précisé l’initiateur de Suma Assistance.

Par ailleurs, il a déploré la non implication de sa structure par le gouvernement dans le plan Sénégal émergent (PSE) dans le cadre de la politique de santé d’urgence.

« Le gouvernement ne nous a jamais consulté dans la mise en oeuvre du PSE, et pourtant nous pourrions avec notre riche  expérience de plus de 30 ans dans le domaine de la médecine d’urgence et à domicile, apporter une contribution efficace à l’heure ou l’on parle de couverture maladie universelle » a conclu M Niang.

Echos-senegal.com  

 

 

Laisser un commentaire