Sénégal-Grande Bretagne: Signature de convention entre DaKar et Londres

Cet accord devrait permettre aux deux pays de prévenir la fraude et l’évasion fiscale, deux problématiques « évolutives, multiformes et complexe » à l’échelle internationale, a dit Mankeur Ndiaye, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, ce jeudi lors de la cérémonie de signature d’une convention entre le Sénégal et la grande Bretagne, visant à éviter la double imposition des contribuables des deux pays et prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu et de gains en capital.

Pour lui, la signature de cette convention va mettre fin à la double imposition à laquelle étaient jusque-là soumises des entreprises ou des citoyens des deux pays qui résident au Sénégal et/ou au Royaume-Uni.

Il devrait permettre aussi « d’attirer davantage d’entreprises britanniques vers le marché sénégalais tout en encourageant des partenariats mutuellement profitables au renforcement des relations économiques (…) ».
Il devrait permettre aussi « d’attirer davantage d’entreprises britanniques vers le marché sénégalais tout en encourageant des partenariats mutuellement profitables au renforcement des relations économiques (…) ».
Aussi a-t-il assuré de l’engagement « du gouvernement sénégalais pour la mise en œuvre parfaite de cette convention ainsi que le respect des dispositions y relatives ».
L’ambassadeur de Grande-Bretagne au Sénégal, John Marshall, a de son côté relevé « la présence déjà importante des sociétés britanniques au Sénégal ». Il a dit espérer que l’accord signé entre les deux pays « attire encore plus l’attention d’autres entreprises britanniques » à investir au Sénégal.

Laisser un commentaire