Sénégal: Les actions de la coopération espagnole mises en exergue à Saint-Louis

cooperation espagnole Les réalisations du royaume d’Espagne dans la région de Saint-Louis rendent compte de la  »vitalité » des relations que ce pays entretien avec le Sénégal, a soutenu, vendredi, Aida Mbaye Dieng, premières adjointe au maire de la capitale du nord.

Mme Dieng s’exprimait à l’occasion de l’inauguration du Rognât Sud. Ce bâtiment, de même que celui du Centre de recherche et de documentation du Sénégal (CRDS), ont été réhabilité et relifté avec l’appui de la partie espagnole.
« Grace à la coopération avec le royaume d’Espagne, l’état civil qui était dans un état de délabrement avancé a été modernisé avec son informatisation », a dit Mme Dieng.
La première adjointe du maire de Saint-Louis dit également remercier l’Espagne pour la mise en place d’un Système d’information géographique (SIG) à Saint-Louis, un outil jugé primordial dans le cadre des réponses à apporter aux défis climatiques auxquels cette région se trouve confrontée.
La réhabilitation du site de transformation des produits halieutiques est aussi à mettre à l’actif de cette coopération, indique l’adjointe au maire, citant les quatre ambulances et le bus mis à la disposition de la commune de Saint-Louis les autorités de Tenerife (Iles Canaries).
Le directeur général de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ), Mamadou Lamine Dieng, a aussi magnifié la coopération avec l’Espagne, qui a selon lui « financé énormément de projets en faveur des jeunes ».
Dans ce lot, il a cité 23 fermes agricoles financées pour les jeunes par ce royaume, seize centres d’incubation ainsi qu’un réseau de onze boulangeries et pâtisseries.
Aussi l’ANPEJ travaille-t-elle avec la partie espagnole « sur d’importants projets qui permettront d’insérer des milliers de jeunes », a indiqué M. Dieng.
La réhabilitation de l’immeuble du Rognât Sud « permettra à la culture qui occupe une bonne place dans la ville de Saint-Louis de se repositionner », a soutenu Raphael Rivera, directeur Asie et Afrique au département de la coopération espagnole.
Il a rappelé qu’une partie du bâtiment sera affectée aux acteurs culturels dont la principale doléance de ces dernières années concernait des sites appropriés pour le déroulement de leurs activités.

Laisser un commentaire