SENEGAL-LITTERATURE-DECES-HOMMAGE Amadou Lamine Sall loue les services rendus par Dominique Gallet à la Francophonie

amadou l sallLe poète Amadou Lamine Sall a rendu hommage au défunt écrivain Dominique Gallet, « un immense intellectuel » qui a beaucoup servi la Francophonie.

« Ses écrits, son œuvre toute entière et ses actions font de lui le pèlerin le plus avancé qui ait porté loin, très loin, la voix de la Francophonie », écrit le lauréat du Grand prix de l’Académie française.
« Nous ne dirons jamais assez combien il a servi la Francophonie et son espace des peuples. Son seul nom disait la Francophonie, toute la Francophonie. Il était la Francophonie. Il lui a donné un écho rare. Quand on lui ouvrait le cœur, il y avait d’abord la Francophonie », témoigne M. Sall, président de la Maison africaine de la poésie internationale (MAPI).
La mort de Gallet est pour lui la perte « d’un ami, d’un immense intellectuel, d’un homme généreux, fidèle et apaisé ».
« Si les fils de la France portent la Francophonie comme Dominique Gallet l’a portée et servie, nous n’aurons plus à sourire de cette grande France qui laisse la langue française prendre froid », a ajouté le poète sénégalais.
Il espère que « la Francophonie vivra (…) parce qu’elle a mis au monde des enfants magnifiques et pleins de lumières comme Dominique Gallet ». « Le Sénégal qu’il chérissait, avec, dans son cœur l’inoubliable Léopold Sédar Senghor, vous dit sa douleur. »
Dominique Gallet fut producteur-délégué du magazine « Espace francophone » et de l’hebdomadaire du même nom, qu’il a fondé en 1982 avec Mona Makki, la rédactrice en chef. L’émission a été diffusée par une trentaine de télévisions nationales.
De 1981 à 1985, Dominique Gallet a été secrétaire général de l’Institut France-Tiers-Monde. Il a présidé quatre conférences internationales sur l’identité culturelle, qui ont eu lieu dans plusieurs villes, dont Dakar.
Il a écrit plusieurs articles sur la Francophonie et la diversité culturelle : « L’atlantisme culturel » (Le Monde du 10 novembre 1979) et « La francophonie en péril » (Le Figaro du 8 septembre 1992). Il a publié aussi « Pour une ambition francophone – le désir et l’indifférence » chez L’Harmattan (1995).

avec aps

Laisser un commentaire