Sénégal: l’opposition relance la « machine de guerre »

Considérée comme disloquée par le régime en place, l’opposition sénégalaise par la voix de son coordonnateur Malick Gakou, se dit déterminer à maintenir la pression sur les autorités publiques.

Le président Macky Sall a réussi jusque-là à tenir en haleine les partis de la gauche, en muselant leurs principaux leaders, même s’il y a des réticences notées au niveau de certains lieutenants, opposés à un pacte d’allégeance avec le parti du pouvoir.

Cette division guette l’opposition coalisée, qui fait face à une querelle de positionnement, entre les néo-opposants qui veulent marquer leurs emprunts politiques. Et, les anciens plus expérimentés, tractés par le parti démocratique sénégalais (Pds), avec Mamadou Diop Decroix comme porte drapeau, qui ont qu’une seule ambition c’est de reconquérir le pouvoir.

« En politique il faut savoir jouer avec ses adversaires, en jouant sur les sentiments » disait Machiavel.

Toutefois, selon le leader du grand parti, l’opposition ne va pas reculer dans ses positions et va tenir sa marche le 24 décembre.

A suivre . ….

Laisser un commentaire