Sénégal-Parité : 5 ans après, où en est-on ?

La loi sur la parité même si elle a été votée il y a cinq ans au Sénégal, son application reste effective à plusieurs niveaux a noté Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’élevage, lors de la première édition du dialogue intergénérationnel entre les précurseurs de la parité et les femmes leaders.

Selon elle, le plus dur reste à faire, les femmes doivent s’engager d’avantage pour amener les décideurs à respecter la loi sur la parité. « Malgré la vote de la loi, certains hommes sont toujours réticents et refusent de faire respecter cette dernière, les femmes doivent dans leurs différentes structures se battent pour son applicabilité » a-t-elle noté.

« Certes, la loi sur la parité a été mise en place par l’ancien président Abdoulaye Wade, mais il a aussi trouvée sur le terrain des femmes engagées, qui ont joué un rôle crucial pour son adoption » a précisé Madame Ndiaye.

« Même dans nos partis politiques la parité n’est pas respectée, voir une femme à la tête d’un parti est une exception, nous devons accentuer la sensibilisation, mais aussi pousser les femmes à assumer leur leadership »

Pour Fatou Sow Sarr,  le taux de nomination des femmes dans les postes de décision dans l’actuel gouvernement est de 14%, « d’où l’importance de cette journée qui va nous permettre de réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour continuer le combat » a précisé Madame Sarr.

« La parité n’est pas une finalité, mais l’essentielle est la légalité, l’implication des femmes ne peut se faire que grâce à cette égalité » a expliqué Fatou Jagne Senghor présidente de Article 19.

Echos-senegal.com

Laisser un commentaire