Sénégal-Santé: Un programme d’investissement prévu pour les hôpitaux régionaux

Le gouvernement a prévu de réaliser avec une partie du Budget 2015 de l’Etat « un important programme d’investissement » pour améliorer les plateaux techniques des laboratoires et des services des urgences, dans les hôpitaux régionaux, a indiqué le président Macky Sall, vendredi à Ziguinchor (sud).

« Au titre du Budget 2015, nous prévoyons un important programme d’investissement pour renforcer les plateaux techniques des laboratoires et des services des urgences des hôpitaux régionaux », a-t-il affirmé lors de la cérémonie d’inauguration de l’hôpital de la Paix, à Ziguinchor.
Cet hôpital est équipé de 125 lits et de services de cardiologie, de gastro-entérologie, de gynécologie et de dermatologie. Il reçoit des malades depuis le 22 avril dernier.
« Avec ce magnifique ouvrage (…) nous renforçons notre patrimoine d’infrastructures de santé de proximité répondant aux standards de qualité », a souligné Macky Sall.
Il estime que la ville de Ziguinchor peut « être fière d’abriter deux hôpitaux publics, qui contribueront beaucoup à la prise en charge des soins de santé des populations de la région de Casamance et de notre voisinage (NDLR : les pays voisins du Sénégal) ».
« Avec la nouvelle offre que présente l’hôpital de la Paix, les consultations de médecine générale seront désormais complétées par les soins spécialisés de cardiologie, de gastro-entérologie, de gynécologie et de dermatologie, en attendant le démarrage des services de pneumologie et de neurochirurgie », a expliqué le chef de l’Etat.
« Les patients ne subiront plus des désagréments et ne feront non plus des va-et-vient entre Dakar et Ziguinchor, pour des examens et des soins », a-t-il souligné, en parlant de la mise en service de la nouvelle unité de dialyse et du deuxième scanner de l’hôpital régional de Ziguinchor.
Le président Sall encourage par ailleurs la coopération inter-hospitalière, en estimant qu’elle a l’avantage de « renforcer la résilience du système de santé », en permettant aux hôpitaux de bénéficier des « performances » de leurs homologues.

avec aps

Laisser un commentaire