Sénégal-Téléphonie: Fraude sur les appels : l’ARTP compte sur les forces de l’ordre

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a dit mercredi compter sur un « appui diligent » des forces de l’ordre qui lui permettrait de s’acquitter « avec efficacité » de sa mission dans le cadre de la fraude sur les appels téléphoniques.

« Il est impératif pour l’ARTP de bénéficier d’un appui diligent de nature à lui permettre d’assurer avec efficacité la mission de lutte contre la fraude » sur les appels téléphoniques, a déclaré Thierno Baba Ly, un responsable de cette organe de régulation.
M. Ly représentait le directeur général de l’ARTP, Abdou Karim Sall, à la journée de formation des forces de l’ordre sur le système de contrôle et de supervision du trafic et de lutte contre la fraude.
« Nous avons toujours eu l’appui des forces de l’ordre qui ont une mission de répression de la fraude mais qui ne maîtrisent pas le code des télécommunications qui est un code spécial », a-t-il dit.
Thierno Baba Ly a jugé « nécessaire de toujours sensibiliser l’ensemble des structures concernées par la fraude pour mieux lutter contre ce fléau, même si nos agents ont toujours bénéficié à chaque fois que de besoin du concours des forces de l’ordre ».
La lutte contre la fraude « est un fléau national », a relevé le commissaire Demba Sarr, directeur de l’Ecole nationale de police, également en charge de la formation permanente des forces de sécurité.
« Le secteur des télécommunications a une réglementation particulière et ce séminaire contribue à renforcer nos capacités sur cette réglementation », a-t-il dit, ajoutant : « Nous vous invitons à renforcer le partenariat et à venir souvent partager avec les acteurs ».
Selon M. Ly, « détourner des minutes de communication représentent des milliards pour l’économie chaque année, mais nous avons des moyens de traquer ces fraudeurs jusque dans une chambre ».
L’ARTP « est résolument engagée à lutter contre de telles pratiques et pour ce faire, il faut une panoplie de dispositions juridiques et des moyens pour faire en sorte de diminuer la fraude qui est un phénomène mondial », a-t-il déclaré.
L’ARTP « a jugé nécessaire de se doter d’un système complet pouvant lui permettre d’assurer en temps réel la supervision de l’écoulement du trafic téléphonique (…) », a signalé Thierno Baba Ly.
Cela lui permettrait également, dans le cadre des mutations en cours dans le secteur des télécommunications, de lutter contre  »la fraude qui déstabilise les tarifs de terminaison de trafic vers le Sénégal sur le marché international ».
Cette rencontre réunit la police, la gendarmerie, la douane et les opérateurs de téléphonie sur plusieurs thématiques, parmi lesquelles les infractions en matière de télécommunications, la gestion de la lutte contre la fraude, aspects juridiques du dispositif de contrôle et de suivi des opérateurs.

Laisser un commentaire