Sénégal : Wari se fait des milliards sur le dos des prestataires du transfert d’argent (RENAPTA)

Le réseau national des prestataires du transfert d’argent (RENAPTA) a fait face à la presse pour informer selon eux, les autorités et les exploitants du transfert d’argent d’un cas de fraude avérée de l’opérateur WARI.

En effet, selon le réseau, même si la banque BCIAO donne uniquement autorisation aux banques des agréments de transfert d’argent comme distributeur, certains opérateurs trouvent le moyen de contourner cette disposition en créant d’autres sociétés commerciales. «  Ces dernières qui ont eu l’agrément de la banque et donnent à leur tour des agréments de sous distributeurs » a expliqué Serigne Gaye le chargé de la communication du réseau.

Mais le plus grave note M Gaye, la possibilité d’avoir un agrément de distributeur directement pris à partir de la banque est désormais bloquée pour permettre à certains opérateurs de s’enrichir.

« Wari se permet récemment de ponctionner directement des comptes des exploitants un montant de 99 francs CFA qui multiplié par le nombre de 60 000 points sur une période d’une année fera plus de deux milliards et la seule justification qu’ils donnent est la maintenance du système qu’ils imputent directement à l’exploitant » s’est désolé M Gaye.

Manque de fiabilité du systéme

Plusieurs de nos membres sont victimes de cas de retraits frauduleux à partir du Sénégal, mais aussi de l’étranger, ce qui montre que le système n’est pas fiable et qu’il y a un réel problème de sécurité.

« Nous demandons à Wari de bloquer le transfert international à partir duquel se fait la plupart des fraudes » dit-il.

Les autorités publiques doivent s’impliquer dans le cadre du renforcement du contrôle des opérateurs de transfert d’argent, invite M Gaye.

Pour se faire entendre les membres du réseau comptent organiser une journée sans Wari dans toute l’étendue du territoire.

Bocar Echos-senegal.com

Laisser un commentaire