Seynabou Amy Ka : une ambassadrice infatigable de la bonne nourriture africaine à l’international

Seynabou Amy Ka est une Sénégalaise bon teint, native de la région naturelle du Sine Saloum, au centre ouest du Sénégal qui sert depuis une quinzaine d’années au Canada comme Conseillère en relations internationales à la Ville de Montréal. Pourtant, malgré ses responsabilités, Seynabou n’en demeure pas moins une ambassadrice des produits alimentaires africains à l’international et une entrepreneure atypique à ses heures libres.

Seynabou Amy Ka est très bien connue dans le domaine des relations internationales en qualité de Conseillère en relations internationales à la Ville de Montréal. En plus de ses énormes responsabilités, Seynabou s’est quand même trouvé une autre occupation : valoriser l’art culinaire et les produits alimentaires africains à l’international, notamment auprès de Diaspora africaine et dans son pays d’accueil, le Canada. Une des motivations de Seynabou à se lancer dans cette aventure est de valoriser, de faire rayonner et de faire découvrir les belles facettes et les innombrables potentialités de l’Afrique à travers l’alimentation. Arrivée au Canada, il y a de cela 21 ans, elle a vite compris que la plupart de ses concitoyens ont une image dégradante (pauvreté, maladies, coups d’État, etc.) de son continent, longtemps véhiculée dans les médias. Elle s’est alors donnée la mission de déconstruire ce mythe et participer ainsi à réécrire l’histoire de l’Afrique loin des clichés et stéréotypes traditionnels d’une Afrique de misères, de famines, de guerres, et de fléaux. En fait, Seynabou est avant tout dans un militantisme de revendication de son africanité mais aussi de repositionnement de l’art culinaire africain dont elle pense qu’elle n’est pas assez valorisée malgré sa richesse et ses nombreuses vertus. A force de détermination et d’abnégation, Seynabou a fini par devenir un porte-étendard et une ardente défenseuse des produits africains à l’international.

Une actrice du développement dans son pays natal

Au Sénégal, dans son pays natal, Seynabou est une grande dame. Ell de est vue comme un exemple de réussite sociale, mais mieux que ça, un modèle de leadership pour les jeunes filles, et les femmes.Diplômée en Administration des Affaires de l’Université du Québec à Montréal, Seynabou est une femme pétrie de qualités. Son engagement dans la promotion économique des femmes et des jeunes, son leadership naturel et son expérience en relations internationales ont fini en effet de faire d’elle un modèle pour les filles et les femmes de son pays. Elle s’investit beaucoup dans des projets de développement de l’entrepreneuriat féminin et des jeunes et dans l’égalité homme / femme. C’est grâce à elle que la Couveuse d’entreprise pour la Promotion de l’Emploi par la Micro-entreprise de la Ville de Dakar, (la CEPEM), a pu se procurer un certain nombre de partenaires internationaux comme la Ville de Montréal et l’Ecole des Entrepreneurs du Québec (EEQ). Le dernier partenariat en date, c’est avec les Offices Jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) qui a permis de signer une entente pour le renforcement de l’entrepreneuriat, le partage d’expérience et l’accroissement du leadership des jeunes entrepreneurs sénégalais et québécois . Plus récemment en collaboration avec l’Association sénégalaise des femmes diplômées des universités (ASFDU), Seynabou  a mobilisé plus 60 filles issues des milieux urbains et ruraux de plusieurs régions du Sénégal dont Kédougou, Kaolack, Nioro, Thiès, St-Louis, Ziguinchor et Dakar, pour qu’elles participent au Programme Technovation Montréal. Il s’agit d’une compétition internationale de création d’applications mobiles qui vise à développer les compétences en technologie et en entrepreneuriat chez les jeunes filles. Cette initiative, réduira l’écart entre les hommes et les femmes dans le domaine des technologies.

Se décomplexer de la nourriture d’ailleurs

Au Canada, Seynabou bénéficie d’une appréciation positive de ses collaborateurs au sein de l’appareil municipal, où elle travaille depuis seize ans. Seynabou est en charge des relations bilatérales avec les villes africaines, haïtiennes, maghrébines et européennes. Elle pilote les dossiers de la Francophonie, de l’économie sociale et solidaire, des actions humanitaires, de la Jeunesse, de l’Égalité des femmes, de la Solidarité et du développement international. Elle s’occupe également de la coopération internationale et elle a d’ailleurs coordonné deux projets en Haïti, sur le renforcement institutionnel de Port-au-Prince et sur l’informatisation du registre foncier. Cela lui a valu un Prix de la Fédération canadienne des municipalités pour sa contribution exceptionnelle, son engagement, son leadership et sa capacité d’innovation aux programmes internationaux. Mais Seynabou Amy Ka a une autre facette pas très bien connue ; c’est une entrepreneure atypique dans le domaine agroalimentaire et une militante convaincue du rayonnement et du positionnement de l’Afrique à travers l’alimentation. Seynabou s’est donnée pour mission d’éveiller les consciences sur la richesse du patrimoine culinaire africain et sur les bienfaits des produits alimentaires africains. Pour Seynabou, les africains doivent être fiers de leur alimentation. « On doit arrêter d’envier les autres. On a de bons produits mais il faut les valoriser et les rendre attrayants. ». Cet éveil des consciences est essentiel auprès de la jeunesse qui est attirée par les boissons gazeuses et le fast-food. Cela passe par la connaissance de ce patrimoine et de son apport nutritif comparé à ce qui leur est proposé. D’où le penchant de Seynabou pour la quête de savoir scientifique sur les produits alimentaires africains comme le pain de singe, ou fruit du baobab, le Moringa ou nebedaye en langue Wolof, l’hibiscus ou le bissap, le mil, le fonio (une céréale locale au Sénégal) entre autres produits.

Faire connaitre les vertus des produits alimentaires d’origine africaine : un pari en passe d’être réussi !

Seynabou met l’emphase sur les vertus et les bienfaits des produits alimentaires. La documentation sur les produits africains est une dimension importante dans la stratégie de promotion des produits locaux. En plus des informations disponibles sur l’Internet, Seynabou travaille avec Dr Seydou Ka, PhD en chimie organique/Phytochimie/Biologie cellulaire et moléculaire qui effectue une revue des articles scientifiques sur les produits alimentaires. Ses recherches l’ont amenée à savoir que le moringa est un super aliment et qu’il peut soigner plus de trois cent maladies. Que le fruit du baobab est une pharmacie de vitalité, qui retarde le vieillissement de la peau en plus d’être antioxydant. Les fleurs de bissap – hibiscus régulent la pression artérielle, réduit le taux de cholestérol. En cette année internationale du mil, proclamée par l’ONU, Seynabou souhaite faire connaître ses mille et une vertus. En effet, le mil ou millet contribue à contrôler le niveau de glucose sanguin chez les diabétiques, en plus d’être riche en fer, fibres, vitamines et protéines. Le mil joue un rôle essentiel pour atteindre la sécurité alimentaire mondiale.

Elle compte organiser des ateliers pour présenter les multiples recettes possibles avec le mil : des entrées en passant par les plats principaux et les desserts. Tout au long de l’année, elle va promouvoir le savoir-faire des femmes qui transforment le mil en sankhal – brisures, soungouf-farine, arraw -granules, thièré-couscous et thiacri-gruau. En fin de compte, connaitre la valeur nutritive d’un aliment et partager cette information avec les clients est une démarche à la fois rationnelle et commerciale permettant de renforcer l’attractivité des produits, de prendre conscience de la richesse de la nourriture africaine et de pousser les clients à sa consommation. Cette démarche plutôt originale de promotion des produits locaux et de la cuisine africaine a commencé a porté ses fruits puisque les produits de Seynabou se vendent très bien. La valorisation et l’attractivité des produits alimentaires passent incontestablement par la création ou l’adaptation de nouvelles recettes ; ce savoir-faire qu’elle a d’allier les recettes de maman avec celles d’ailleurs car « il faut trouver les moyens d’adapter les produits aux recettes d’ici ». C’est la botte secrète de Seynabou qui la pousse à créer de nouvelles recettes comme une salade avec le sankhal-brisures de mil ; des crêpes avec le fonio, des muffins et pancakes avec de la farine de mil, etc. Elle propose la poudre du fruit du baobab ou le bissap en smoothie (mélange de lait avec des fruits surgelés). Seynabou a apporté beaucoup d’innovations dans la promotion des produits locaux africains. La Boutique en Ligne Nabooboutique est tout simplement une vitrine exquise de mets et de produits africains. Particulièrement méticuleuse, Seynabou travaille soigneusement la présentation des produits qu’elle commercialise ; aussi bien dans le choix de l’emballage, son design que l’étiquetage. Rien n’est laissé au hasard dans la présentation des produits. La cause semble être entendue pour elle car « tout ce qui beau, est attrayant. C’est ce qu’on veut montrer », explique-t-elle. Un autre aspect important de la promotion des produits locaux africains reste les séances de dégustation. Elle n’hésite pas à faire goutter ses délices aux prospects par des séances de dégustations. Selon elle, ces dernières sont essentielles. En plus de la vente par bouche à oreilles, Seynabou a su créer son réseau de distribution avec des points de ventes fixes, des grossistes à qui elle fournit des produits, des épiceries africaines. Les réseaux sociaux sont au centre de la stratégie de distribution. Les produits sont également présents dans les foires. Seynabou participe à beaucoup de foires pour promouvoir les produits alimentaires africains.

La Boutique en Ligne Nabooboutique : une vitrine de la bonne nourriture africaine Nabooboutique est la boutique en ligne de la compagnie familiale que Seynabou a réussi à mettre en place qui fait travailler tout un beau monde y compris des membres de la famille restés au Sénégal, et d’autres installés à l’extérieur qui participent tous à la marche de la compagnie dans un vaste élan de solidarité. Nabooboutique est aujourd’hui devenue une plateforme moderne de présentation et de vente en ligne des produits commercialisés par Seynabou. Les produits sont soigneusement préparés par des tantes et cousines de Keur Wack, Thiarykhac, sous la supervision de sa maman. Sa sœur Touty est la représentante de la compagnie au Sénégal.Seynabou Amy Ka ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Elle est réconfortée dans ses convictions chaque jour davantage par de nouvelles découvertes scientifiques qui vont dans le sens de démontrer à la face du monde les qualités nutritives des produits d’origine africaine ainsi que leur rôle méconnu d’alicament pour la plupart d’entre eux.

B S