Sortie du ministre de la justice sur le procès prodac : les avocats de Sonko expriment leur « indignation et consternation »

Les avocats du leader de Pastef sont montés au créneau hier, lundi 13 mars pour marquer leur « indignation et consternation » suite aux propos du ministre de la Justice Garde des Sceaux, Ismaila Madior Fall sur l’affaire de diffamation opposant le maire de Ziguinchor Ousmane Sonko au ministre Mame Mbaye Niang tenus lors de son passage dans émission « Objection » de Sud FM du 12 mars dernier.  Relevant que le Garde des Sceaux a a affirmé que le candidat Ousmane Sonko n’avait pas le droit de diffamer impunément », la défense a tenu à préciser que « Cette prise de position claire et sans ambages du Ministre peut clairement influencer le Public sur l’opinion qu’il peut avoir de cette affaire. », fustige encore le collectif des avocats dans un communiqué rendu public avant d’insister. « Elle porte ainsi atteinte à l’intégrité de la procédure ainsi qu’aux principes de la présomption d’innocence et de neutralité notamment, inhérents á une bonne distribution de la Justice ». Poursuivant, la défense du maire de Ziguinchor qui dit « dénoncer vigoureusement cette énième dérive qui ne restera pas sans suites judiciaires » « rappelle l’impérieuse nécessité d’organiser un procès équitable à l’endroit du principal opposant au Président en exercice, à moins d’une année des échéances électorales de Février 2024 ».