SwissLeaks ou le trou noir de l’évasion fiscale dans le monde, plyus de 200 pays concernés

Les révélations de l’informaticien donnent le vertige. Les journalistes du quotidien Le Monde n’auraient détecté que la partie émergée de l’iceberg. Hervé Falciani dit avoir transmis aux autorités françaises plus que les 106 000 clients de 200 pays évoqués par la presse. Cet ex-employé de la filiale suisse de HSBC pense qu’il est impossible que des banques françaises ne soient pas impliquées. Falciani revient sur la législation anti évasion fiscale mise en place après l’affaire Cahuzac. Selon lui, la réglementation va réprimer surtout les petits clients particuliers mais pas les gros qui utilisent des sociétés écrans créées de manière frauduleuse. La solution ; faire appel à des mécanismes plus démocratiques où la société civile trouve sa place. Il évoque Pila, la plateforme internationale des lanceurs d’alerte, récemment mise en place, et qui a permis d’échanger des informations sur les diamantaires belges, le Crédit suisse mais aussi d’autres banques. Hervé Falciani estime que les Etats doivent offrir une protection financière et juridique aux lanceurs d’alerte, afin que de plus en plus d’employés de banques dénoncent les pratiques frauduleuses.

source rfi

Laisser un commentaire