Université-Affaire Bassirou Faye: Les étudiants en ordre de combat

 

Les étudiants de la FAC lettres face à la presse ce vendredi matin durant leur assemblée générale, ont donné un ultimatum de 20 jours au gouvernement pour ouvrir le procès de feu Bassirou Faye.

« Le 24 Février prochain, si l’état n’ouvre pas le procès de Bassirou Faye, l’université va nous entendre, l’état va nous entendre, car nous allons mettre l’université dans un état de bouillonnement » a crié le président de la faculté des lettres et des droits humains de l’UCAD.

Pour lui, lors de la venue à l’université le chef de l’état avait pris un engagement d’ouvrir le procès de notre frère Bassirou Faye tué injustement. « Mais jusqu’à présent le dossier traine et rien n’a été fait » souligne le leader des étudiants de la FAC.

Par ailleurs, ils dénoncent le nombre infime des professeurs  pour une faculté qui compte des milliers d’étudiants.

« La faculté des lettres regroupe plus de 34 mille étudiants et il y a que 154 professeurs qui y officient, là où la faculté de médecine avec 15 mile étudiants  enregistre plus de 300 professeurs, nous méritons plus de considération de la part des autorités universitaires et étatiques » a dénoncé le président de l’amicale des étudiants.

Echos-senegal.com

Laisser un commentaire