Université : l’amicale de la FAC lettres invite à l’évaluation des réformes universitaires

Au-delà de l’aspect revendicatif, l’amicale de la faculté a une mission culturelle d’animation du campus social, a noté Ass Tacko Diagne président de l’amicale des étudiants de la faculté de lettres et des sciences humaines de l’UCAD.

« Au moment où l’inquiétude règne au sein de l’université, avec des grèves cycliques des étudiants et des professeurs, notre amicale  en organisant la deuxième édition des 72 heures culturelles, veut montrer une autre facette de l’université » a-t-il dit.

Ces journées placées sous le thème des enjeux des réformes universitaires, a permis aux étudiants et les autorités notamment le directeur du coud, le recteur, le doyen et le représentant du ministre, de faire le bilan des réformes.

« Depuis le début des réformes en 2012, qui ont créé beaucoup de polémiques, nous nous sommes dit qu’il était temps de s’arrêter, pour faire un bilan et réfléchir sur les perspectives pour une meilleure approche basée sur le consensus. Cela va permettre de corriger les manquements pour éviter toute frustration » a précisé Ass Tacko Diagne.

Par ailleurs, il souligne que la faculté des lettres et des sciences humaines est réputé être la plus sale de l’université, « raison pour laquelle nous avons lancé une activité d’assainissement, qui a permis de changer le visage des différents bâtiments de la faculté, nous lançons un appel  à tous pour le maintien de la salubritéau sein de l’université» explique le président.

Durant ces trois jours d’échanges, les étudiants ont organisé un match de gala, un défilé de mode et une veillée culturelledans une ambiance festive.

Echos-senegal.com

Laisser un commentaire