Vélingara : Croisade contre le Covid19

L’épidémie de Coronavirus est sur toutes les lèvres dans le département. Depuis l’apparition du cas suspect de Kolda, la mort du septuagénaire Français à Gouloumbou ,dans la région de Tambacounda, les autorités sanitaires sont sur le qui-vive. Une réunion de coordination du district a été organisée ce Mercredi 11 Mars pour sensibiliser les populations sur les cas de contaminations ;les symptômes, les moyens de prévention .Docteur Goumba Lo qui animait la séance a ,tout d’abord procéder à une projection de films pour joindre l’acte à la parole.Ainsi,il souligne que les virus du Covid 19 sont d’origine animale. Qu’une espèce peut héberger un virus sans être malade et le transmettre à une autre espèce qui le transmet à son tour à l’homme.ILpeut provenir des oiseaux ,des animaux sauvages comme les singes ou par contamination directe .Elle se caractérise par de la fiévre,un écoulement nasal, mal de gorge, de la toux ,des maux de tête ,des courbatures et d’une sensation d’oppression ou d’essoufflement. Revenant sur les mesures de préventions, Docteur Lo, recommande de se laver fréquemment les mains avec du savon ou du gel hydro alcoolique, éternuer ou tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs, ne pas se serrer la main, ne pas faire la bise pour salutations. Mieux, il faut prendre sa température 2 fois par jour, éviter de se toucher le nez, les yeux, la bouche qui sont les portes d’entrée du virus dans l’organisme avec des mains sales . Il conclut que les traitements sont symptomatiques ,ils ne visent qu’à soulager les symptomes. Riche en enseignements, la rencontre a permis aux populations d’avoir une idée du COVID19, des risques de contamination et des mesures de préventions. Frontalier à 3 pays, que sont la Gambie, la Guinée Conakry et la Guinée Bissau les agents sanitaires du département  ont pris leur bâton de pèlerin pour lutter efficacement contre l’épidémie de Coronavirus qui gagne du terrain à travers la planéte.En attendant les résultats de L’institut Pasteur à Dakar sur le cas suspect de Kolda et ceux mis en quarantaine après le décès du Français à Gouloumbou,c’est la peur bleue qui se lit sur les visages des populations.

Elhadji Lonka Sabaly