ZIGUINCHOR RECEVRA 600 BIODIGESTEURS D’UNE CAPACITÉ DE 32 000 TONNES D’ENGRAIS

Le Programme national de biogaz domestique au Sénégal (PNB-SN) va procéder à l’installation dans la région de Ziguinchor de 600 biodigesteurs sur les 10 000 prévus au niveau national, avec en ligne de mire 600 ménages en vue de produire chaque année 32 000 tonnes d’engrais, a déclaré lundi son coordonnateur Matar Sylla.

‘’Pour Ziguinchor, nous avons un objectif d’installer 600 biodigesteurs sur 10 000 prévus au niveau national. Cela va entrainer une production de 32 000 tonnes d’engrais par an, améliorer les rendements agricoles à l’hectare, développer l’élevage, la pisciculture et l’énergie’’, a notamment expliqué M. Sylla.

Il s’exprimait au cours de la cérémonie de lancement de la deuxième phase du projet biogaz au Sénégal. La rencontre, présidée par l’adjoint u gouverneur, a réuni plusieurs maires de la région de Ziguinchor, des services de l’Etat, des organisations de la société civile et des acteurs de développement.

Le PNB-SN, qui vient de boucler sa phase pilote dans les régions de Thiès, Kaolack, Fatick et Kaffrine, vient ainsi de lancer sa seconde phase sur la période 2015-2019, avec comme objectifs la production de tonnes d’engrais en bio-mécanisation, l’augmentation des rendements agricoles à l’hectare, le développement des secteurs de l’élevage et de la pisciculture et la disponibilité d’une énergie propre.

Pour la mise en œuvre de son programme à Ziguinchor, le PNP-SN a signé une convention avec le Comité régional de solidarité pour la paix en Casamance (USOFORAL), qui est le bras technique pour l’exécution du projet dans la région.

‘’Nous allons toucher 600 ménages, y compris des daaras [écoles coraniques] et cantines scolaires, pour l’installation de ces 600 biodigesteurs. Nous allons mettre à contribution des entreprises locales, comme les maçonneries et les artisans’’, a promis la coordonnatrice d’USOFORAL, Seynabou Malle Cissé.

‘’Plus de 3000 personnes seront sensibilisées et 12 entreprises sont retenues pour l’installation de ces biodigesteurs, qui auront une durée de vie de 15 ans. L’engrais qui va être produit va servir à l’agriculture, mais aussi à la vente, parce que la tonne de cet engrais organique coûte pas moins de 60 000 FCFA’’, a expliqué Mme Cissé, dont l’organisation est chargée de mettre en œuvre le programme biogaz à Ziguinchor.

avec aps

Laisser un commentaire